• 2013 02 12 - Nice-Matin

    Ont participé : Carole Belin, Philippe Borg son beau-fils et son petit-fils, Charly Conil, Bernard Fantauzzi, Roger Lanza, Robert et Gisèle Mattéoda, Charly et Solange Perisi, Jean-Claude Silvy, Jean-Baptiste Teverini, Henri et Lucie Zuliani.

    Il faisait un froid à ne pas mettre un journaliste dehors  sur le parking de Nice-Matin vers 20h30 en ce 12 février 2013 : juste 2°C ! Aussi personne ne s'set éternisé à l'extérieur et les retrouvailles ont eu lieu dans le hall d'accueil, dans une ambiance nettement plus chaleureuse.
    Le froid n'était pas étranger aux  défections qui se sont produites parmi les inscrits à la soirée. Soirée qui a débuté par un passage à la cantine : rappel des années "boulot" pour certains, des années "lycée" pour beaucoup.

    A 22h la visite commençait sous la houlette de Cathie Rainero, chargée de nous guider dans le dédale de cet immense bâtiment, en compagnie d'un autre groupe qui nous avait rejoints après le dîner. L'occasion de découvrir (de redécouvrir pour certains), une entreprise de 900 employés qui assure entre autres la publication de l'essentiel de  la presse régionale dans le sud-est de la France.

    Tout au long des 3 étages et des gigantesques locaux techniques, nous avons pu découvrir les multiples facettes des activités de cette grande maison, créée en 1945 par Michel Bavastro à partir du journal de l'époque "Combat". La structure en est une SAPO (Société Anonyme à Participation Ouvrière), vraisemblablement la seule de ce type en France.

    Puis nous avons visité la salle de Prépresse où sont finalisées toutes les pages de toutes les éditions, les entrepôts de stockage des rouleaux de papier dont se nourrissent les rotatives (très récentes, très voraces, au nombre de 3, capables d'imprimer 40 000 journeaux/heure), l'atelier où sont fabriquées les plaques alu (quadrichromie: 4 par page, procédé Kodak) enfin les fameuses rotatives en action : super impressionnant, une véritable ruche où tous les techniciens s'affairent pour obtenir une vitesse et une qualité d'impression optimales et pour finir, les lignes de distribution où sont emballés, adressés et chargés dans les fourgons  les paquets de journaux destinés à chaque buraliste du réseau, aux abonnés postés et aux abonnés portés.

    Au final, une soirée après laquelle nous ne lirons plus le journal du même oeil.

    Proposition d'abonnement préférentiel de la part de Nice-Matin : formulaire

    VIDEOS:

    Plaques quadrichromie

    Montage des bobines

    Chaînes de transport

    Sortie du journal

    UN GRAND MOMENT : REMAKE DES "TEMPS MODERNES".