• 2011 10 07 - Repas CR du CA

    5 jours après le désastreux CA d'Argenteuil, j'ai demandé aux plus proches membres du noyau dur de nous retrouver à la Zone pour parler de cette lamentable histoire et évoquer l'attitude à adopter.
    Il y avait Michel, Jean-Paul, Lucien, Claude, Elio, Jacky et moi.
    Jean-Calude Viola n'avait pas pu venir et Bernard Fantauzzi était bloqué à l'hôpital à Paris par son opération d'hernies discales.
    A la fin du repas, pour ne pas retarder le restaurateur qui devait fermer son établissement, nous avons poursuivi notre discussion chez Jacky, dans une ambiance très sympathique.

    Pour ma part j'étais encore traumatisé par ce qui s'était passé à Argenteuil et j'avaoue que je n'ai pas percuté sur l'instant sur la proposition qui a été faite de rentrer dans le rang et d'attendre que les choses évoluent.
    Rentré chez moi, en "homme du lendemain" que je suis, j'ai réalisé qu'ainsi nous faisions le jeu du CA: à leurs yeux rien n'aurait changé et question réformes, aucun espoir à attendre dans un délai raisonnable (à échelle humaine). J'ai donc prévenu mes collègues que pour ma part, quel que soit mon attachement à la TU, je ne voyais aucune raison de m'accrocher. Quant au vote "démocratique" du CA, je me suis déjà exprimé là-dessus: il n'avait aucune raison d'être, notre proposition ne modifiant pas les statuts du Club et ne concernant pas les sections non intéressées. De plus, JLP, contrairement à sa promesse, téléphonique il est vrai, a, non seulement donné son avis avant le vote, mais aussi celui du précédent président, absent de surcroît, DB: "contre" bien sûr.

    Alors continuer dans cette ambiance ? Très peu pour moi. Autant vivre notre vie tractionnistement et tranquillement ailleurs.