• 2011 08 05 - La Zone Réu Travail

     Organisée pour faire le point de l'avancement des travaux sur la proposition de modification des statuts (cf l'intervention de Gérard Bascoulergue à notre dernière Assemblée Régionale), cette réunion a rassemblé le noyau dur de la section en vue de présenter un projet structuré au Conseil d'Administration le 1er octobre prochain. Y participaient : Michel Asso, Philippe Borg, Charly Conil, Jean-Pierre Cotta, Bernard Durantet, Bernard Fantauzzi, Claude et Roger Lanza, Jean-Claude Lasnier, Jacky Magnani (et Danièle), Charly Perisi, Charly Perruquetti, Henri Risso, Elio Severi, Jean-Claude Silvy, Philippe Tabone, Jean-Claude Turquin (et Françoise), Claude Verdegl, Jean-Claude Viola et Henri Zuliani.

     A signaler l'implication exceptionnelle de Bernard Fantauzzi qui a fait le trajet Bastia-Nice-Bastia exprès pour participer à nos travaux: un grand merci à lui. Une preuve de plus de la motivation que ces centres d'intérêt suscitent dans nos rangs.

     
    Après un rapide rappel des faits qui se sont enchainés à patir de notre Assemblée 2009 à Lorgues pour atteindre des sommets en décembre 2010 et en janvier 2011 suite à divers événements dont beaucoup sont sans doute dus à des malentendus, chacun s'est exprimé sur sa façon de voir les choses, avec toutefois un dénominateur commun : l'attachement à notre club La Traction Universelle.

     
    Les 2 axes évoqués ont été : soit un statu quo, soit une évolution pour donner aux sections qui le souhaitent, une personnalité juridique que les nouveaux statuts du club ne leur confèrent pas encore. Pour être fidèle à la vérité, j'ai bien noté les arguments de certains membres qui me demandaient que nous quittions la TU pour fonder un club de Traction local, mais cette proposition, en l'état actuel des choses, me paraît inconvenante et pour tout dire, déplacée.

     Le dernier axe en question peut se décliner de 2 manières différentes: soit par la création d'une Fédération des clubs La Traction Universelle (avec 18 clubs locaux affiliés), soit plus simplement par la mise en place d'un groupement d'associations loi 1901.

    C'est cette dernière possibilité (exposée par Jean-Paul Turquin, soutenue in fine par Bernard Fantauzzi plus fédéraliste au départ - tout comme moi) qui a retenu l'attention de l'assemblée.

     En gros, les statuts du club n'auraient à subir que peu de modifications, guère plus d'une ligne. Resterait à mettre au point, en concertation avec les  instances : Bureau National et Conseil d'Administration, un statut type, non modifiable, qu'adopteraient les sections désirant se doter d'une personnalité juridique (nous sommes en train d'y travailler). Y figurerait notamment l'obligation de versement de la quote-part aux conditions fixées par le club. Il est clair que la modification  envisagée ne serait pas obligatoire et que les sections qui le voudraient, demeureraient dans la situation actuelle.

    Après ces échanges passionnés et passionnants, place était faite au repas qui a conclu d'agréable manière cette laborieuse soirée.

     Sincères amitiés,                                                                                               Charly