• 2010 12 10 - A R à Lago Bin

    C'est sous un temps beau mais froid, que s'est tenue le 12 décembre, l'Assemblée Régionale 2010 de notre section.
    62 participants (35 voitures) se sont rassemblés à 9h30 à la frontière italienne pour parcourir en cortège les 22 km restants. Il ne faut pas oublier que certains sont venus d'assez loin (St Tropez, Draguignan) pour se réunir en cette fin d'année et en faire le bilan.
    Nous retrouvions le restaurant Lago Bin dans lequel nous avons presque nos habitudes, y étant déjà venus 2 fois.
    La qualité de l'accueil n'a pas changé : de la salle prêtée gracieusement (avec vidéo-projecteur, écran et sono), au repas dont la qualité (et la quantité !) ont surpris les rares qui ne connaissaient pas encore, tout était parfait et les éloges au moment du départ ne tarissaient pas. Au dessert, un magnifique fraisier  a été présenté avec bougies étincelantes et un grand logo de la TU en évidence (et en sucre). Auparavant, s'étaient succédé: apéritif avec amuse bouche, quartetto du Lago Bin (grand assortiment de charcuteries), ravioli de la Mamie au beurre et à la sauge, tagliatelle à la sauce gibier, épaule de veau avec sa garniture. Bref, pas vraiment un menu de régime. 
    Au préalable, en Assemblée, l'ordre du jour avait été suivi , à l'exception de l'élection du responsable, puisqu'aucune candidature ne s'était manifestée (au passage, le dit responsable, après 10 ans d'exercice, souhaiterait bien passer la main, surtout après les récentes attaques dont il a été l'objet).
    Le rapport moral que vous pourrez consulter en suivant ce lien, a débuté la séance, suivi par le rapport financier de Michel qui fait état d'un solde positif. Ensuite, Gérard Bascoulergue a fait une intervention pour préciser un peu plus la position du Bureau (ou Comité Directeur) par rapport à l'épisode des nouveaux statuts.
    Un diaporama de près de 350 photos était projeté en toile de fond, retraçant les nombreuses activités  de la saison 2010.
    Gérard Herszlikowicz a parlé de l'assurance du Club, un avantage dont les membres étaient déjà bien conscients.
    Roger Lanza a parlé d'un repas qui sera organisé le 22 janvier à Vallauris par le Club des Vieux Volants de Vallauris ( 22€-  RV 10h port de Golfe-Juan).
    Didier Perez a présenté une sacoche qu'il a créée, facilitant les dépannages (tapis, protection d'ailes à fixation magnétique, gants, combinaison) et qu'il compte proposer à la vente via la boutique du Club.
    La séance était levée et à sa suite, un débat a été entamé concernant la pertinence du courrier reçu le 1er décembre par tous les membres de la section. J'ai précisé que ces "Réflexions" (à l'origine de ce courrier) avaient été diffusées sous le contrôle de Gérard Bascoulergue, et que dès lors, il était difficile de l'interpréter comme étant subversif. D'où l'incompréhension de cet envoi (tant dans son fond que dans sa forme).  Successivement, Jean-Paul Turquin, Philippe Borg, Jean-Claude Lasnier, Jean-Claude Viola et Didier Wary ont pris la parole pour demander à Gérard Bascoulergue certaines précisions et au final pour m'apporter leur soutien.
    L'intervention de Gérard Bascoulergue se terminant par une proposition de discussion des statuts (fait nouveau), le débat a été clos.
    Au cours du repas, nous avons eu l'occasion de revoir Sauveur Barbera (qui avait organisé le fameux transport du 10 février dernier) et de ses amis dont Norbert Thierry, venus dans leur 11BL bleu pâle. Nous espérons les voir rejoindre prochainement notre groupe.
    Il faut aussi remarquer le travail de nos boutiquiers Nicole et Lucien Arnaudo qui, à la fin de chaque activité, proposent les articles du club au prix de pénibles manutentions. 
    Une petite anecdote pour terminer. Vous avez peut-être remarqué qu'après avoir connu les affres des pistes du Rallye Citroën Gaucho (7000 km en un mois), la boîte de vitesse de Pénelope (la Traction des Turquin) est venue cracher ses pignons à quelques encâblures du restaurant, sur une belle route goudronnée . Vous connaissez la solidarité tractionniste: dans un premier temps Dr Elio a sauté dans une 15/6 qui traînait par là (la mienne par hasard) pour aller la récupérer (ça tire bien une 15 !), dans un second temps, à quelques uns nous avons été la pousser dans un parking sécurisé (manquerait plus qu'on nous la vendalise !) et enfin, dans un troisième et dernier temps, Michel qui avait à faire dans le coin le lendemain avec un camion-plateau est allé avec Jean-Paul récupérer Pénelope et la déposer à la clinique du Dr ci-dessus, en vue d'une prochaine transplantation. Tous nos voeux de prompt rétablissement à la malade et bon courage à ses parents.