• 2009 09 20 - Base aérienne du Mont Agel

    Base aérienne du Mont Agel - 1107 m – 20 septembre 2009 

    Visiter une base militaire n’est pas une mince affaire. La base 943 du Mt Agel n’échappe pas à cette règle. Cependant grâce à des liens d’amitié tissés au cours de repas au Miéjou avec des cadres de cette base, Claude Verdegl a réussi à la mettre sur pieds.

    Dire qu’elle a connu un franc succès est un euphémisme.

    D’abord au niveau du nombre : 40 personnes (le maxi en termes de restauration) réparties dans 18 Traction, et ce malgré la multiplicité des renseignements à fournir (date et lieu de naissance, n° de la C.I.N., immatriculation du véhicule).

    Ensuite au niveau de l’intérêt ; jugez-en !

    • Démonstration de dressage de chiens militaires, véritables armes de guerre qui obéissent au doigt et à l’œil (étymologiquement) … mais à leur maître exclusivement.
    • Diaporama retraçant l’historique du fort qui abrite la base à 1100m d’altitude, présenté de façon très conviviale par le Lieutenant Sabéné qui avait disposé dans ses fiches, des photos de Citroën correspondant à la période retracée.
    • Visite de la salle des écrans, haut-lieu technologique qui visualise tout aéronef, civil ou militaire croisant dans sa zone de surveillance.
    • Projection des phases de l’interception d’un avion suspect dans le cadre de manœuvres en Méditerranée : procédure top secret. On ne peut rien vous dire, mais soyez tranquilles, on est bien défendus.
    • Ensuite repas gastronomique au mess des officiers avec la prestation improvisée d’un cuistot saxophoniste : ambiance assurée.
    • Puis visite sur les remparts pour un coup d’œil sur la côte toute proche, malheureusement ouatée par des nuages.
    • Enfin, moment d’intense convivialité, nous avons passé les commandes de nos Traction à quelques officiers qui ont grandement apprécié cette opportunité de mieux découvrir nos voitures, avec, à charge de revanche, la promesse de nous confier le manche d’un de leurs jets à la prochaine occasion (gag).

    Encore un grand merci pour la qualité de leur accueil au Commandant de la base, le Colonel Andreoli, à l’Adjudant-Chef Thomas Antonini, au Major Testoris et aux Sergents Audrey Gahuzes et Jean-Marc Guedon.