• 2004 11 28 - Le Baroque

    L’AN DIX

    Tout a commencé par de chaleureuses retrouvailles – dont les méridionaux ont le secret  - sur le parking d’un Carrefour non dangereux, à Lingostière, point de départ d’une petite quarantaine de Traction, toutes venues célébrer le dixième anniversaire de La Traction Universelle Méditerranée.

    Direction (assistée par Elio Séveri) Saint-Laurent du Var, où elles se rangent maintenant, en bon ordre, autour du cabaret Le Baroque rapidement investi par 110 estomacs impatients.

    Il est difficile de résister au plaisir de vous narrer le repas par le menu ; le voici, tout à Trac : apéritif, amuse-bouche, foie gras de canard, filet de loup frais sauce basilic, trou normand, magret de canard au poivre vert, croustillant de crottin sur lit de mesclun, gâteau du chef, vins à discrétion, café, champagne offert par la section. C’est un vrai Tracnard pour la ligne !

    Baroque and Roll

    Nous est offerte, ensuite, une revue très plait-boy, animée par des girls explosives, vraies bombes anatomiques, aux couleurs de Citroën excepté le rouge un peu pâle de leurs costumes. Certains d’entre nous ont, ensuite, envahi la piste et, même, dansé des bougies-wougies !

    A-D Aisselle

    Notre président bien-aimé, accompagné de Madame, nous a appris une nouvelle. Parmi les sites pour bâtir notre pérennité, voici le dernier-né : La-Traction-Universelle.org, dû à la persévérance enthousiaste de notre facteur d’org : Jean-Louis Poussard. Consulté depuis, ce site n’est pas une org-ie, mais une débauche de photographies, de textes, de renseignements… C’est le pied, voire l’org-asme, c’est Net !

    Tu parles, Charles

    Oui Charly, tu parles bien, tu parles juste. Mais tu parles un peu vite peut-être, quand tu présentes ton diaporama, petite merveille d’humour, de drôlerie, de finesse. Ton propos, toujours fort à propos, est très apprécié. On en redemande.
     

    La parole est Dargent

    Ce charmant Monsieur, répondant au prénom d’Henri, nous révèle maintenant quelques-uns  des secrets de fabrication de la Traction, tels qu’il les a connus en sa qualité de collaborateur de Flaminio Bertoni. Merci Monsieur Dargent. Merci également, à Monsieur Jean-Claude Viola, dévoué président du Volant de Fer, pour la gentillesse de ses paroles et la remise à la section d’une coupe (non d’argent) en témoignage de sympathie.

    Au coin Dubois

    S’y trouve un illustre illustrateur dédicaçant son dernier ouvrage : La Route Paris-Côte d’Azur. Il ne s’agit pas d’un itinéraire-bis, mais d’une réédition du premier volume, encore plus documentée et en couleurs s’il vous plaît. Sa lecture vous laissera songeur, tant cet érudit travail de fourmi fourmille de précisions, d’anecdotes, de souvenirs… . A ce jeu des 1000 Bornes – Paris-Menton - Thierry Dubois les a dépassées et, c’est bien connu, quand les bornes sont dépassées, il n’y a plus de limites. Là, il n’y a plus de limites au rêve, au rêve de ce temps que les moins de vingt ans peuvent ainsi connaître.

     Mazette !!! 
    (exclamation d’étonnement, d’admiration), direz-vous après la contemplation de l’œuvre de Fabrice Maze, un film de 120 minutes de bonheur. Monsieur Maze y reçoit des invités de marque … Citroën : Dominique Bellière, Philippe Chauvet, Jérôme Collignon, François Lecot vu par Thierry Dubois, Eric Massiet du Biest, Nico Michon, Olivier de Serres, Denis Worms. En rupture de stock, notre ami  s’est contenté de prendre commande ; n’attendez pas, n’attendez plus, procurez-vous cette bible illustrée, réalisée avec autant d’attention que d’affection.

    Mazette, quelle journée ! Ces dix bougies, nous éclairant de la flamme de l’amitié, nous ont fait voir trente-six chandelles.

     

    Gérard Bascoulergue